La copie privée, c'est quoi ?

L’actualité

  • partager
  •  FaceBook
  •  Twitter
  •  Google Plus

6e édition d’Un artiste à l’école – du 2 février au 27 avril 2017

02.02.2017

La réalisatrice Catherine Corsini, marraine de cette 6e édition.

Vivre ensemble, respecter l’autre avec ses différences, le comprendre, échanger, s’enrichir, transmettre. Plus que
jamais, il est important de mener une réflexion commune pour donner aux jeunes des perspectives d’avenir, des
repères et des valeurs. C’est dans cet esprit que 20 artistes et auteurs, scénaristes, cinéastes, réalisateurs TV,
comédiens, écrivains, compositeurs, photographes, plasticiens… retournent sur les bancs de l’école, du collège
ou du lycée qu’ils ont fréquenté(e) durant leurs jeunes années pour des rencontres humaines et inattendues,
pour témoigner de leur parcours, de leurs œuvres, des moments clés de leur carrière et renouer avec la jeune
génération le temps d’un échange inédit.

un_artiste_a_l_ecole_2017_700

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réunis autour de la scénariste et réalisatrice Catherine Corsini, marraine de l’événement, auteure de films
sensibles et engagés comme La Nouvelle Ève et plus récemment La Belle saison, 20 créateurs de Sam Karmann le 2
février à Michel Hazanavicius le 27 avril se mobilisent pour la jeunesse et la culture !
Organisé par l’association la Culture avec la Copie Privée, ce dispositif à la fois pédagogique et artistique est
parrainé par le ministère de l’Éducation nationale et le ministère de la Culture et de la Communication, pour qui
le rôle de la culture est une question essentielle dans la formation de l’esprit critique, l’expression de la liberté de
penser et la construction de la citoyenneté. Un artiste à l’école est soutenu pour la première fois cette année par
la Région Hauts-de France qui souhaite placer l’accès à la culture au cœur de sa nouvelle politique régionale et
s’engage aux côtés des auteurs.

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la
Recherche : « C’est une chose de voir, d’entendre, de lire une œuvre. C’en est une autre de rencontrer celle
ou celui qui l’a créée. C’est un retour aux sources, pour les élèves comme pour l’artiste : pour les élèves, car
cela les ramène à l’origine de la création, et en même temps leur offre l’occasion d’évoquer les envies, les
aspirations et les engagements qui ont conduit cette femme ou cet homme à créer. Pour l’artiste, car en
revenant dans leur établissement, ils reviennent à un moment important de leur parcours, et contribuent à
tisser des liens entre l’art et l’école. Ce retour aux sources les ramène à ce qui nous rassemble, à ce qui
nous unit. En revenant dans les salles de classe, les artistes contribuent à façonner du commun, et ce n’est
pas la moindre des œuvres que nous devons bâtir aujourd’hui, à l’école comme dans la société toute
entière. »

Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication : « Dans la naissance et la réalisation
d’une vocation artistique, il y a toujours une rencontre. Celle d’un artiste ou d’un professeur voire même
d’un amateur éclairé. La démarche d’un artiste n’est jamais totalement isolée ni tout à fait solitaire, elle a
toujours une dimension collective, elle fait inévitablement écho à une relation humaine. Au moment où
plus que jamais nous avons besoin de l’art et des artistes pour « rallumer les étoiles », rien ne me paraît
plus essentiel que de favoriser, que de provoquer ces rencontres qui sont autant de promesses pour notre
avenir partagé. C’est la belle et nécessaire ambition de l’opération « Un artiste à l’école ».

Consultez le programme de la 6e édition.

Close